CRYOSTEM s'engage avec les acteurs académiques et industriels de la santé

Pour développer des solutions inédites de biobanking en réseau

Partenariats

Etudes ancillaires, approches multidisciplinaires, structures de biobanking et biocollections : le réseau CRYOSTEM met son expertise et son savoir-faire de biobanking en réseau pour des projets de recherche et d’innovation médicales dans le domaine de l’immuno-hématologie et des thérapies cellulaires.

Avec 28 CRB partenaires à l’échelle nationale, l’équipe CRYOSTEM est à même d’accompagner les acteurs académiques et privés dans le cadre de création et de gestion de collections de ressources biologiques, en déployant des réseaux dédiés et en intervenant à différents niveaux :

  • Etude de la faisabilité opérationnelle : analyse des besoins, identification de CRB et de sous-traitants ;
  • Contractualisation ;
  • Mise en oeuvre réglementaire & éthique : rédaction des documents d’information, aide à la rédaction des protocoles de recherche, gestion des démarches réglementaires ;
  • Mise en oeuvre opérationnelle : harmonisation des pratiques, gestion documentaire, aide au développement d’outils de gestion et de centralisation des données biologiques et cliniques, gestion des formations et des habilitations du personnel des centres partenaires ;
  • Suivi de projet : monitoring de la collection, accompagnement à la réalisation, rapports d’activité, gestion des sous-traitants ;
  • Valorisation : gestion des mises à disposition, actions de communication.

Retrouvez ci-dessous la liste des partenariats en cours, dans lesquels le réseau CRYOSTEM est impliqué pour la constitution de biocollections.

Indicateurs de l’activité de biobanking
en réseau de CRYOSTEM

collaborations en cours de montage ou de mise en œuvre opérationnelle

collaborations actives (collecte en cours)

Liste des collections

Collection de ressources biologiques CRYO-LEA

Enrichissement de la cohorte L.E.A (Leucémie de l’Enfant et de l’Adolescent) par la constitution d’une collection de ressources biologiques issues de prélèvements sanguins ou de peau et réalisés respectivement sur des patients traités par chimiothérapie (75%) ou par greffe de moelle osseuse (25%) pour une leucémie pendant l’enfance.

Objectifs :
→ Identifier des facteurs prédictifs des séquelles à long terme des traitements par chimiothérapie ou par greffe de moelle osseuse chez des enfants atteints de leucémie via la mise en oeuvre du programme GEN-LEA (collaboration AP-HM / INSERM / CRYOSTEM / CNRGH). Une première série d’analyses sur plus de 900 échantillons de la cohorte CRYO-LEA a été initiée à l’été 2022.
→ Proposer des thérapeutiques mieux adaptées et personnalisées
→ Améliorer la qualité de vie des patients

CRYO-LEA en chiffres* :
→ Nombre de patients inclus : 2 416
→ Nombre d’échantillons disponibles : 18 783
→ Nombre de centres partenaires : 16
* au 31/08/2023

Partenaire : L.E.A, cohorte prospective multicentrique des Leucémies de l’Enfant et Adolescent

Investigateurs : Professeurs Gérard Michel, service pédiatrie et oncologie pédiatrique (Hôpital de la Timone) – Pascal Auquier, Faculté des Sciences Médicales et Paramédicales, UR3279 CERESS  (Centre d’Etudes et de Recherches sur les Services de Santé et qualité de vie)

Promoteur : Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille (AP-HM)

Etude ancillaire du protocole clinique Mac-Haplo-Mud

L’étude ancillaire a pour objet la constitution d’une collection de ressources biologiques issues des patients greffés inclus dans l’essai clinique prospectif randomisé de phase III Mac-Haplo-Mud.

Objectifs :
Le protocole clinique Mac-Haplo-Mud entend comparer les greffes haplo-identiques* (donneur familial à moitié compatible avec le patient pour les gènes HLA) et phéno-identiques (donneur familial 100% compatible) après un conditionnement réduit. * Les résultats des greffes haplo-identiques avec injection d’un médicament, l’Endoxan, sont actuellement comparables en terme de survie globale et survie sans maladie aux greffes à partir de donneur non apparenté HLA compatible, mais avec une toxicité moindre et notamment des taux réduits de maladie du greffon contre l’hôte (études rétrospectives).

Mac-Haplo-Mud en chiffres* :
→ Nombre de patients inclus : 111
→ Nombre d’échantillons effectués : 926
→ Nombre d’aliquots disponibles : 2 665
→ Nombre de centres partenaires : 36 (ouverts à la collection)

*au 14/05/2024

Coordinateurs du projet : Pr Régis Peffault de Latour, Service d’Hématologie Greffe Hôpital Saint-Louis, Paris,  Pr Marie-Thérèse Rubio, Service d’Hématologie du CHU Nancy

Promoteur : Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP)

Collection de ressources biologiques CeVi_CAR-T

Constitution d’une collection de ressources biologiques, parfaitement annotée, issues de prélèvements sanguins de patients atteints d’un lymphome et traités par cellules CAR-T. Cette collection, initiée en janvier 2020, est complémentaire des prélèvements de ganglions assurés par les membres du réseau CALYM.

Objectifs :
Mettre à disposition des équipes le matériel nécessaire à l’élaboration de programmes de recherche ambitieux et cohérents avec l’état de l’art pour répondre aux enjeux actuels :

→ Mieux identifier et comprendre les mécanismes biologiques à l’origine de l’efficacité des cellules CAR-T, mais aussi de la résistance aux traitements par cellules CAR-T.
→ Disposer des informations épidémiologiques, cliniques et biologiques nécessaires à l’optimisation des stratégies CAR-T.

CeVi_CAR-T en chiffres*:
→ Nombre de centres partenaires (sites actifs) : 6
→ Nombre de patients inclus : 225

→ Nombre d’aliquots disponibles : 8213

* au 14/05/2024

Partenaire : l’Institut Carnot CALYM a pour objectif la promotion de l’innovation dans la recherche sur le lymphome et l’accélération de son transfert vers la clinique et l’industrie de santé à travers le partenariat public/privé. L’institut Carnot CALYM coordonne et finance la collection CeVi_CAR-T : une collection unique, parfaitement annotée, de cellules humaines viables cryopréservées de lymphomes et tissus lymphoïdes réactifs qui fédère 6 unités de recherche CALYM et leurs CRB.

 

Constitution d’un cohorte prospective de patients recevant une greffe allogénique de cellules souches hématopoïétiques

Évaluer les niveaux de biomarqueurs dans le sang de patients à risque de rejet de greffe ou de développement de la maladie du greffon contre l’hôte aiguë après une greffe allogénique de cellules souches hématopoïétiques, ou présentants des déficits de prolifération des cellules souches hématopoïétiques avant la transplantation.

Objectifs :
→  Etablir une cohorte prospective de patients recevant une greffe allogénique de cellules souches hématopoïétiques et présentant des complications post-greffe telles que le rejet de greffe ou la maladie du greffon contre l’hôte aiguë.

→  Etablir une cohorte prospective de patients avec des déficits pré-transplant de prolifération des cellules souches hématopoïétiques.

→ Valider la possibilité d’utiliser des biomarqueurs prédictifs de complications post-greffe dans le but d’établir un/des test(s) diagnostique(s).

→ Etudier la relation entre certains mécanismes biologiques et les déficits de proliférations des cellules souches.

→ Valider le rationnel scientifique pour établir de nouveaux protocoles cliniques pour tester le potentiel de nouveau traitement(s) pour les complications post-greffe telles que la prévention du rejet de greffe, traiter la maladie du greffon contre l’hôte ou des déficits de proliférations des cellules souches.

L’étude NI-0501-13 en chiffres :
→ Nombre de patients prévus au total : environ 250
→ Nombre de centres partenaires en France : 12

Porteur du projet, promoteur et partenaire : Swedish Orphan Biovitrum (Sobi)

Investigateurs : CHU Angers, Hôpital universitaire Robert-Debré – AP-HP, Hôpital Saint-Louis – AP-HP, CHU Bordeaux, CHU Rennes, CHU Nancy, CHU Grenoble, CHU Clermont-Ferrand, CHU Montpellier (services adulte et pédiatrique), CHU Caen, CHU Besançon.

Collecte clôturée

Etude ancillaire du protocole clinique Fibraplo

Tester une transplantation haplo-identique chez des patients atteints de myélofibrose primaire ou secondaire sans donneur apparenté compatible et évaluer la survie sans maladie et sans rejet un an après la transplantation

Objectifs :
→  Etablir une cohorte prospective de patients atteints de myélofibrose et recevant une greffe allogénique de cellules souches hématopoïétiques haplo-identique

→ Montrer que la greffe haplo-identique utilisant le thiotepa, la fludarabine en combinaison avec le treosulfan donne des résultats acceptables qui pourraient être meilleurs qu’une greffe d’un donneur HLA dont 9/10 ne correspondait pas et proches d’un donneur compatible non-apparenté chez les patients atteints de myélofibrose.

Fibraplo en chiffres* :
→ Nombre de patients inclus et prélevés : 33
→ Nombre d’échantillons disponibles : 280
→ Nombre de centres partenaires : 22

*Au 14/05/2024

Coordinateur du projet : Dr Marie Robin, Service Hématologie Greffe, Hôpital Saint-Louis, AP-HP, Paris

Promoteur : Assistante Publique des Hôpitaux de Paris (AP-HP)

Collecte clôturée

Etude ancillaire du protocole clinique GFM-DACORAL-DLI

Étude de l’administration précoce d’ASTX727 associée à des perfusions tardives de lymphocytes du donneur après une allogreffe de cellules souches hématopoïétiques chez des patients à très haut risque de syndrome myélodysplasique ou de leucémie aiguë myéloïde à très haut risque

Objectifs :
→  Etablir une cohorte prospective de patients atteints de syndrome myélodysplasique ou de leucémie aiguë myéloïde recevant le traitement prévu aux protocole clinique GFM-DACORAL-DLI

→ Montrer que l’administration précoce d’ASTX727 associée à des perfusions tardives de lymphocytes du donneur après une allogreffe de cellules souches hématopoïétiques améliore la survie post-greffe

GFM-DACORAL-DLI en chiffres* :
→ Nombre de patients inclus et prélevés : 59
→ Nombre d’aliquots disponibles : 764
→ Nombre de centres partenaires : 16

*Au 14/05/2024

Coordinateur du projet : Dr Marie Robin, Service Hématologie Greffe, Hôpital Saint-Louis, AP-HP, Paris

Promoteur : Groupe Français des Myélodysplasies (GFM)

 

Share-4Kids

Accélérer la recherche fondamentale et translationnelle en cancérologie pédiatrique : aide à la mutualisation, à la structuration et au partage des données de recherche

Objectif :
→ Aider les chercheurs à accéder aux données publiques –omiques en créant un référentiel patients/modèles en libre accès, en vue d’un enrichissement grâce à une caractérisation globale –omique (génomique, transcriptomique, protéomique, méthylome) des modèles de cancer pédiatrique et des échantillons de patients.

Coordinateur du projet : Dr Marie Castets, CNRS UMR5286 – INSERM UMR1052, Centre de Recherche en Cancérologie de Lyon (CRCL)

Promoteur : Réseau REACT-4KIDS

Financeur : INCa – PARPEDIA19-010

Etude ancillaire du protocole clinique VANCALLO

Prévention des infections à Clostridium difficile par vancomycine per os chez des patients pris en charge pour une allogreffe de cellules souches hématopoïétiques dans un essai randomisé contre placebo en double aveugle

Objectifs :
→  Evaluer l’efficacité d’une prophylaxie primaire par vancomycine orale sur la prévention des infections à Clostridium difficile chez des patients hospitalisés pour une allogreffe de cellules souches hématopoïétiques

→ Evaluer l’impact de la prophylaxie primaire par vancomycine orale sur les facteurs de risque de survenue d’infection à Clostridium difficile et sur la composition du microbiote intestinal

VANCALLO en chiffres* :
→ Nombre de patients inclus et prélevés : 82
→ Nombre d’échantillons disponibles : 885
→ Nombre de centres partenaires : 6

*Au 14/05/2024

Coordinateur du projet : Dr Inès Boussen, Service d’hématologie clinique, Hôpital Pitié-Salpêtrière, AP-HP, Paris

Promoteur : Assistance Publique des Hôpitaux de Paris (AP-HP)

 

Etude ancillaire du protocole clinique TMF-Allo

Transplantation de Microbiote Fécal (TMF) dans la prévention de la réaction du greffon contre l’hôte après allogreffe de cellules souches hématopoïétiques pour une hémopathie maligne

Objectifs :
→ Évaluer l’impact de la TMF allogénique versus pas de traitement sur le taux de GRFS (Graft-versus-host disease-free, Relapse-Free Survival) à 1 an chez des patients traités par une allogreffe avec conditionnement myéloablatif (MAC) pour une pathologie hématologique maligne

→ Evaluer les effets de la TMF sur l’évolution hématologique, l’incidence et la gravité des formes aiguës et chroniques de la maladie du greffon contre l’hôte, et l’évolution des infections

TMF-ALLO en chiffres* :
→ Nombre de patients inclus et prélevés : 29
→ Nombre d’aliquots disponibles : 373
→ Nombre de centres partenaires : 19

*Au 14/05/2024

Coordinateur du projet : Pr Jacques-Olivier Bay, Service de Thérapie Cellulaire et d’Hématologie Clinique Adulte, CHU de Clermont-Ferrand

Promoteur : CHU de Clermont-Ferrand

 

Etude ancillaire du protocole clinique OPTISAGE

Comparer l’efficacité de la prévention de la GvHD par deux immunosuppresseurs différents utilisés lors du conditionnement pré-greffe dans le contexte d’une leucémie aiguë myéloïde ou d’un syndrome myélodysplasique avec une indication de greffe à partir d’un donneur non apparenté HLA compatible 10/10

Objectif :
→  Evaluer l’efficacité de la prévention de la GvHD par ATLG (ATL-grafalon) en comparaison de l’ATG, qui sont associés au conditionnement de la greffe.

OPTISAGE en chiffres* :
→ Nombre de patients inclus et prélevés :
→ Nombre d’échantillons disponibles :
→ Nombre de centres partenaires : 8

*Au 14/05/2024

Coordinateurs du projet : Pr Régis Peffault de Latour, Service d’hématologie greffe, Hôpital Saint-Louis, AP-HP, Paris, et Pr Marie-Thérèse Rubio, Service d’hématologie du CHU de Nancy.

Promoteur : Assistance Publique des Hôpitaux de Paris (AP-HP)